Le Fonds des talents subventionne maintenant le Programme et Technicolor maintient son appui aux finalistes

Toronto, le 15 juin 2015 — Téléfilm Canada a dévoilé aujourd’hui les 15 finalistes 2015-2016 du Programme de production à micro-budget, qui proviennent de toutes les régions du pays. Téléfilm a également annoncé à cette occasion que le Fonds des talents subventionne maintenant ce programme et que Technicolor offre gratuitement l’encodage à des fins de distribution numérique aux finalistes qui le souhaitent. La conférence de presse a eu lieu au TIFF Bell Lightbox de Toronto, en présence de finalistes du Programme et de représentants d’institutions partenaires.

Il s’agit de la troisième vague de projets du Programme de production à micro-budget. Ce programme appuie les cinéastes émergents pour la production et la diffusion d’un premier long métrage, en misant principalement sur l’utilisation de plateformes numériques et sur leur potentiel de diffusion et d’engagement des auditoires. Les budgets des projets ne doivent pas dépasser 250 000 $.

Un programme performant
Une quarantaine d’institutions d’enseignement et de coopératives de cinéma s’associent au programme chaque année en recommandant à Téléfilm des projets de cinéastes émergents particulièrement prometteurs, provenant de partout au pays. En trois ans, incluant les projets de cette année, le Programme a donné son aval à 37 longs métrages.

Selon Carolle Brabant, directrice générale de Téléfilm : « Après seulement trois ans d’existence, le Programme de production à micro-budget s’est déjà révélé performant en faisant découvrir de nouveaux talents inspirants dont plusieurs ont fait la tournée des festivals. Mentionnons notamment Christian Sparkes avec Cast No Shadow, lauréat de sept prix dont ceux du Meilleur film de l’Atlantique au Festival du film de l’Atlantique; Julie Lambert, avec Un film de chasse de filles, qui a remporté trois prix au Festival de cinéma de la Ville de Québec; Kyle Thomas, avec The Valley Below, présenté entre autres au Festival international du film de Toronto et au Festival international du film de Vancouver; et Sonia Bonspille Boileau, dont le film Le Dep sera à l’affiche du Festival international du film de Karlovy Vary. Nul doute que les finalistes de cette troisième année sauront aussi nous épater. Merci à tous nos partenaires pour leur collaboration. »

Le Fonds des talents

Le Fonds des talents aide l’industrie du cinéma à diversifier ses sources de financement et à promouvoir ses succès. Sous l’impulsion d’un comité consultatif de huit membres émérites du milieu des affaires et du milieu communautaire, le Fonds a recueilli à ce jour plus de 15 millions de dollars en provenance d’entreprises, de fondations et de particuliers, une somme qui sera déboursée sur une période de sept ans. Le Fonds des talents financera 60 % du Programme de production à micro-budget.

Hartley T. Richardson, président du comité consultatif du Fonds des talents, affirme : « Je crois fermement que les réalisations de notre industrie renforcent l’image du Canada sur la scène internationale en favorisant la création d’emplois et en contribuant au succès financier de notre pays. Nos efforts sont importants, car le Fonds des talents permet aux cinéastes, et en particulier à ceux de la relève, de créer davantage de contenu canadien et d’histoires captivantes. Le Fonds offre à tous les Canadiens une occasion formidable d’appuyer et de mettre en valeur les talents de chez nous. »

Jean Ducharme, vice-président à l’exploitation chez Technicolor Montréal, ajoute : « Technicolor est fière de s’associer à Téléfilm dans le cadre du Programme de production à micro-budget. Par ce partenariat, nous souhaitons soutenir les cinéastes émergents en mettant notre expertise en distribution numérique à leur service. »

Téléfilm Canada aimerait mentionner la contribution du partenaire promotionnel du Programme, imagineNATIVE Film + Media Arts Festival.

Les finalistes 2015-2016 du Programme de production à micro-budget

Nouvelle composante — Communautés de langue officielle en situation linguistique minoritaire

  • A, Mitchell Stafiej (réalisateur, scénariste), Daniel Dietzel (producteur), Québec, partenaire : École de cinéma Mel Hoppenheim, Université Concordia
  • Memory Is Our Homeland, Jonathan Durand (réalisateur, scénariste, producteur), Québec, partenaire : Institut national de l’image et du son (INIS)
  • MIA, Jeremy Guenette (réalisateur, scénariste, producteur), Gabriel Lévesque (scénariste, producteur), Manitoba, partenaire : On Screen Manitoba

Composante autochtone

  • The Edict, Benjamin Ross Hayden (réalisateur, scénariste, producteur), Manitoba, partenaire : Adam Beach Film Institute
  • River of Silence, Michael Auger (réalisateur, scénariste, producteur), Danette Chalifoux (scénariste, productrice), partenaire : Bosa Centre for Film & Animation, Capilano University, Colombie-Britannique

Composante principale

  • Cardinal, Greyson Moore (réalisateur, scénariste), Aidan Shipley (réalisateur), Kristy Neville, Marianna Margaret, Justin Elchakieh (producteurs), Ontario, partenaire : Ryerson University
  • Feuilles mortes, Thierry Bouffard, Steve Landry, Édouard Tremblay (réalisateurs, scénaristes), Jean-François Dugal, Éric Denis, Charles Gaudreau (producteurs), Québec, partenaire : Spirafilm
  • The Hanging Tree, Marshall Axani (réalisateur, scénariste), Diana Donaldson (productrice), Colombie-Britannique, partenaire : Bosa Centre for Film & Animation, Capilano University
  • The Land of Rock and Gold, Janine Windolph, Daniel Redenbach (réalisateurs, scénaristes, producteurs), Saskatchewan, partenaire : University of Regina
  • Play Your Gender, Stephanie Clattenburg (réalisatrice, scénariste), Sahar Yousefi (scénariste, productrice), Nouvelle-Écosse, partenaire : Atlantic Filmmakers Cooperative
  • The Space Between, Amy Jo Johnson (réalisatrice, scénariste), Jessica Adams (productrice), Ontario, partenaire : Canadian Film Centre
  • The Stand Up Man, Aram Collier (réalisateur, scénariste), Tony Lau (producteur), Ontario, partenaire : York University
  • The Sun at Midnight, Kirsten Carthew (réalisatrice, scénariste), Amos Scott (producteur), Territoires du Nord-Ouest, partenaire : Western Arctic Moving Pictures
  • The Train Whistle Does Not Blow, Ashley McKenzie (réalisatrice, scénariste), Nelson MacDonald (producteur), Nouvelle-Écosse, partenaire : National Screen Institute (NSI)
  • Une fille comme moi, Kristina Wagenbauer (réalisatrice), Geneviève Simard (scénariste), Québec, partenaire: Institut national de l’image et du son (INIS)

À propos de Téléfilm Canada — Du talent. À portée de vue.

Créée en 1967, Téléfilm est vouée à la réussite de l’industrie audiovisuelle canadienne sur les plans culturel, commercial et industriel. Grâce à ses différents programmes de financement et de promotion, Téléfilm appuie des entreprises dynamiques et des créateurs de talent ici et à l’international. De plus, Téléfilm formule des recommandations auprès du ministère du Patrimoine canadien et des Langues officielles concernant la certification des coproductions audiovisuelles régies par des traités. Elle administre également les programmes du Fonds des médias du Canada ainsi que le Fonds des talents, une nouvelle initiative financée par des dons privés. Visitez telefilm.ca et suivez-nous sur Twitter à twitter.com/telefilm_canada et Facebook au www.facebook.com/TelefilmCanada.FR.

-30-

Renseignements pour les médias :
Douglas Chow, chef, Relations publiques, Téléfilm Canada
416 973-6436, poste 2548 ou 1-800-463-4607
douglas.chow@telefilm.ca