Du festival Hot Docs jusqu’à celui de Cannes, les cinéastes émergents du Canada font voir leur talent et leur créativité au monde entier. Voici les dernières nouvelles à propos des anciens récipiendaires du programme Talents en vue. Ils n’y seraient pas arrivés sans votre soutien au Fonds des talents.

 

Nadia, Butterfly de Pascal Plante en sélection officielle au 73e Festival du film de Cannes

Le film Nadia, Butterfly, du réalisateur québécois Pascal Plante, a fait partie de la sélection officielle à Cannes, de même que 55 autres films que l’organisation a voulu promouvoir en dépit de l’annulation du Festival cette année.

« Alors que la planète cinéma recommence lentement à tourner en ces temps incertains, il m’apparaît complètement surréaliste de recevoir cette immense nouvelle. C’est donc avec humilité que je réalise l’ampleur de ce privilège », a déclaré Pascal Plante par voie de communiqué.

Tourné l’été dernier à Montréal et à Tokyo, Nadia, Butterfly est un long métrage dramatique illustrant les défis que la retraite pose aux sportifs et qui nous plonge dans l’univers de la natation. La nageuse olympique Katerine Savard, médaillée au Jeux de Rio en 2016, interprète le rôle-titre. D’autres athlètes de cette discipline ont également pris part au film.

Le premier long métrage de Pascal Plante, Les faux tatouages, qui a également bénéficié de l’appui du Fonds des talents, a remporté le Grand Prix Focus Québec/Canada au FNC 2017 et fait partie de la sélection de la Berlinale 2018.

Nadia, Butterfly sortira à l’automne. « Nous sommes extrêmement impatients de partager le film avec vous », a ajouté Pascal Plante.

Un documentaire Talents en vue primé à Hot Docs!  

Lulu Wei et Ali Weinstein ont remporté le prix du public Rogers au festival Hot Docs pour leur projet Talents en vue There’s No Place Like This Place, Anyplace.

La réalisatrice Lulu Wei dresse un portrait unique d’une communauté qui perd l’accès à des espaces résidentiels et commerciaux qui lui permettaient de s’épanouir. Ce cas s’ajoute à celui de quartiers de Toronto sans cesse plus nombreux dont le tissu communautaire s’effiloche sous l’effet de l’embourgeoisement.

Couverture médiatique

Les choses bougent pour nos cinéastes!

Les ex-récipiendaires du programme de Talents en vue Jasmin Mozaffari et Maxime Desmons figurent parmi les cinéastes sélectionnés dans le cadre de l’initiative d’accélérateur de développement de projets du Canadian Film Centre (CFC) et de Netflix .

Pendant trois mois, l’accélérateur CFC/Netflix apportera un large soutien en matière de développement et d’ateliers d’analyse aux quatre créateurs et projets sélectionnés, dont chacun présente un réel potentiel de coproduction internationale. Adapté à leurs besoins créatifs et opérationnels spécifiques, l’accélérateur fait intervenir des responsables de Netflix et un éventail d’autres professionnels du secteur, qui pourront apporter leur avis et leur expertise aux créateurs et à leurs équipes quant au fonctionnement du marché international.

« Les histoires canadiennes ont capturé l’imagination des spectateurs du monde entier, explique Christina Rogers, directrice, films indépendants originaux à Netflix. Nous sommes très heureux de soutenir la prochaine génération des créateurs canadiens d’horizons divers et espérons poursuivre cette importante collaboration avec le CFC. »

Encore aux premiers stades de leur développement, les projets sélectionnés peuvent donc pleinement tirer parti des points de vue, commentaires et renseignements des intervenants de l’accélérateur afin de renforcer leur capacité de susciter un réel intérêt et d’attirer des investissements.